Vous êtes ici: Accueil » Swardman » L'histoire du fondateur

L'histoire du fondateur

Comment un rêve d’enfant est devenu une entreprise florissante

L’histoire du fondateur de Swardman, Tomáš Šena

Rien n’est impossible!

Chacun d’entre nous a rêvé dans son enfance de ce qu’il deviendrait lorsqu’il serait grand. Nous voulions être des cosmonautes, des pompiers, des acteurs célèbres ou encore des médecins. Nous nous souvenons tous de nos rêves d’enfant, mais nous savons aussi très bien que face à la réalité du monde des adultes, les plans changent. Accomplir un rêve d’enfant demande la bonne combinaison d’espoir, de vision et de motivation, car le voyage est non seulement long mais surtout confus et épineux. Seuls les plus déterminés atteindront leurs objectifs. Et l’un d’entre eux est Tomáš Šena, le fondateur de Swardman, qui fabrique des tondeuses hélicoïdales haut de gamme pour les amateurs de gazons parfaits dans le monde entier.

Tondeuses hélicoïdales Swardman avec le fondateur Tomas Sena

Tout arrive à point à qui sait attendre

Aucun érudit ne tombe du ciel, et il a fallu attendre bien des années avant que le rêve d’un garçon de quinze ans qui voulait devenir entrepreneur devienne réalité sous la forme d’une entreprise innovante. Tomáš Šena rêve de pelouses anglaises depuis son enfance, mais très vite il s’est rendu compte qu’il n’avait pas assez d’expérience. Mais cela n’a fait que renforcer sa détermination. Diplômé de l’université, il part ramasser les fraises en Ecosse pendant trois mois pour se payer un voyage de rêve en Australie. S’en suit une année dans la brigade d’un célèbre fabricant de meubles suédois, et le commencement de son premier vrai emploi.

Sa position dans la chaîne d’équipement de jardinage Mountfield a très vite commencé à être trop étroite pour Tomáš, qui prit l’initiative de proposer un plan de changement et d’amélioration. Le directeur rejeta d’un bloc ce plan novateur et Tomáš commença à réfléchir à quitter la société. Il a finalement serré les dents et est resté un an chez Mountfiel pour obtenir l’expérience qu’il pourrait appliquer dans ses propres affaires. Tomáš s‘est également frotté à la magie du marketing chez FAGUS, un revendeur d’équipement agricole. Mais cela n’était pas sa tasse de thé. Tomáš commença à réfléchir sérieusement à ses options, mais décida que le moment n’était pas venu pour lancer sa propre entreprise. Il s’orienta alors vers la vente d’espaces publicitaires pour les magazines Golf Digest et Travel Digest, tout en travaillant sur le concept de sa future société, ŠENA GREENKEEPING, qui se concentre encore aujourd’hui sur les soins et l’entretien des pelouses à l’anglaise.

fondateur Tomáš Šen avec une tondeuse hélicoïdales à gazon

N’abandonnez jamais !

Il y avait beaucoup de sociétés de jardinage à l’époque, mais Tomáš a réussi à trouver une niche dans le marché. Il est devenu le seul spécialiste des pelouses anglaises en République Tchèque, et les clients ont afflué. En voyant au fil du temps des différences de vision et de stratégie avec son partenaire, il se décida à chercher des alternatives.

Et c’est à ce moment qu’il trouva ce qu’il avait cherché toute sa vie. Les tondeuses hélicoïdales domestiques de marque ATCO. Après des recherches et des négociations difficiles, il retrouva le sourire et devint le représentant exclusif de la société ATCO en République Tchèque, en Slovaquie et en Hongrie. Mais les gens du secteur n’ont pas cru en sa vision et ont trahi son plan. Au début ils auraient pu avoir raison. Bien que sa société ait été classée parmi les revendeurs ATCO les plus prospères en dehors du Royaume-Uni, et que l’intérêt des clients n’ait cessé d’augmenter, le business plan de la société a échoué. A cela s’est ajouté le fait que la société ATCO avait décidé de cesser sa production. Tomáš a pris cela comme un défi.

On apprend de ses erreurs

Tomáš a décidé de répondre aux rêves de nombreuses personnes qui veulent une pelouse parfaite, d’utiliser ses nombreuses années de savoir-faire et de commencer à fabriquer ses propres tondeuses hélicoïdales. La première étape logique consistait à essayer de racheter la production d’ATCO, ce qui finalement n’a pas pu se concrétiser. Il était donc temps de réfléchir à lancer sa propre production. Le premier partenaire potentiel est apparu en 2011, mais le développement de la tondeuse s’est arrêté juste avant son terme. En 2012, un fabricant slovaque de tondeuses est entré en jeu, mais la piètre qualité de la communication a fait échouer la coopération. Un scénario similaire s’est reproduit à deux reprises. Dans une telle situation, la plupart des gens jetteraient l’éponge. Mais Tomáš s’est endurci, et analysant les expériences précédentes, il se décida à lancer la fabrication de la tondeuse Swardman Edwin, qui rend service à tous les amoureux des pelouses parfaites à travers l’Europe. Une première étape importante était franchie, mais Tomáš voulait viser encore plus haut. Il trouva un nouvel investisseur et commença à développer l’entreprise et à embaucher. Le résultat est que la société Swardman prospère avec son propre site de production, le développement en interne de nouveaux produits, un atelier de service, un e-shop en plusieurs langues, une vaste base de clientèle et un réseau de partenaires dans le monde entier. Le développement à l’international est actuellement en cours. L’histoire de la société Swardman et de Tomáš montre bien que franchir des étapes difficiles permet d’accomplir de grands objectifs. Alors gardez toujours le cap et n’abandonnez jamais!

tondeuse hélicoïdales Swardman sur la pelouse et fondateur Tomas Sena

Galerie de photos

Remonter